Check point (1)

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

8 commentaires

Enef a dit :

Non pas que je sombre dans la déprime, mais ces pages là font partie de ce “Journal d'un chômeur de BD” ( rédigé entre Octobre 2008 et Avril 2009 et auquel je n'ai pas fait de conclusion, je le rapelle), bref, des moments de doute et d'introspection mis en forme… Ils font parti de ce que je raconte, tout simplement!

1 sept. 2009

Un visiteur (ideo) a dit :

Ça se suit, c'est bon, et ce sont des questions qui ne cessent de revenir.

2 sept. 2009

Gipo a dit :

Le commentaire était nécessaire : c'est exactement la question que j'allais poser.

Au début, je ne voyais pas vraiment l'intérêt de cette BD pessimiste, mais c'est quand même bon de voir formulé en planches, en mots, ce qu'on a ressenti au fond de soi…

“Ces autres qui se créent des opportunités… comment font-ils ?”

La réponse ? A venir, j'imagine… ou du moins en partie.

2 sept. 2009

Enef a dit :

Tout à fait Gipo! J'ai longtemps hésité d'ailleurs à l'époque avant de ne commencer la “rédaction” de cette BD Au départ, j'avais réalisé un certain nombre de gags en une planches ou de strips sur ma situation de jeune dessinateur de BD qui débutait.

On m'a encouragé à raconter cela en plus long, un peu plus complet, style BD autobiographique, bref, faire quelque chose un peu plus à la mode, style Boulet ou autre, pour me montrer “en tant qu'auteur”, d'autant que l'humour est un domaine ou je me débrouille plutôt pas mal… Mais je n'étais pas trop sur de l'intérêt de l'exercice moi même et que les doutes ou les difficultés prenaient le pas sur mon esprit quand il s'agissait de raconter mon quotidien pas très foisonnant…

Mais j'ai décidé finalement de ne pas me poser de question et de faire ça librement… au final, cela devient plus un document… Dont il y a encore au moins 55 pages à publier… Comme quoi, pour un mec qui était pas trop sur de l'excercice…

Mais il y aura des moments plus rigolos, promis!

2 sept. 2009

pates a dit :

il y a 2 types de dessinateurs, celui qui se pose des questions et celui qui ne s'en pose pas… parfois ne pas s'en poser c'est un force… mais j'ai remarqué, c'était le constat que j'avait fait en sortant des beaux arts… que ceux qui réussissaient le mieux, n'étaient pas souvent les meilleurs… enfin ceux sur qui ont fondait le plus d'espoir. (c'est pas un constat objectif… c'est quoi la réussite ?) enfin, moi ça m'arrange… car quel que soit son niveau, il y à tj qq de meilleur que toi et de plus médiocre aussi (ouf, l'honneur est sauvé)… enfin il y a aussi les opportunités, c'est des trucs que des fois on ne voit pas t de suite… enfin aujourd'hui il faut le signaler il y a beaucoup, beaucoup de monde sur le marché… bien plus que dans les annés 70, 80, même 90, ce qui explique le grand succès des écoles d'arts qui ne désemplissent pas… et qui vivent de ce cheptel fantasque, peu engagé et peu militant. difficile de débuter dans un marché saturé par l'offre… ce n'est pas tj une question de talent… les d.a et directeurs de collections recoivent aujourdh'hui plus de 20 dossiers/jour et sur ces 20 dossiers, 15 son “éditables”, 3 sont moyens, 2 sont médiocres… alors les règles ont progressivement changées, là ou ont faisait une petite lettre type dans le temps, on a aujourd'hui un grand moment de silence… la non réponse est devenu une réponse !! là c'est un constat objectif !! enfin 10 ans, 10 ans pour faire un dessinateur de bd, peut-être plus pour certains… ça parait innacceptable dit comme ça… j'ai connu des écrivains qui avaient ( enfin une) mis 30 ans avant de publier un livre… ça fait réfléchir et ça donne le vertige… c'est pour ça que je pense qu'il faut construire sa vie pas forcement en rapport avec le dessin et survivre jusqu'au moment ou tu auras vécu suffisament de temps pour voir ce moment arriver… celui ou tu n'auras pas besoin de contrat pour considérer que tu as réussi et que tu es pleinement un dessinateur.

4 sept. 2009

Enef a dit :

Salut Patès! Merci tout d'abord pour ton commentaire, il me donne vraiment à méditer! Tu as tout à fait raison sur tout les points que tu évoques… Il faut se rendre à l'évidence…. A moi de réfléchir à ce que tu as écrit!

Le constat est simple, je suis un jeune type qui débute dans le métier comme illustrateur et dessineux BD et comme tous ceux qui débutent, je suis impatient! Je viens d'un milieu modeste sans aucun lien avec une sphère artistique quelconque, et je me mets d'autant plus de pression que je suis obligé de compter sur mes seules gesticulations pour me faire voir dans le seul taf qui m'intéresse véritablement, mais aussi progresser et proposer mes idées, services et autres idioties, bref manifester mon existence de dessineux… et évidemment, cela en rajoute à mes trépignements et à mon impatience! Si on ne se moque pas du veau qui titube, on peut se foutre de la gueule du veau très buté! Et ça c'ets tout moi ^^, bête et intransigeant, mais prêt aussi à prendre le temps pour grandir.

Et bien entendu, je me demande si je fais bien de mettre tous mes oeufs dans le même panier ( construire sa vie autour du dessin comme tu le dis…), à se demander si je ne prends pas la vie dans le mauvais sens et si je me plante pas de priorité(s)… Bref, je vais finir comme Johnny à oublier de vivre!

Bon , je vais m'arrêter là, je papote, je papote… Et je divague!

4 sept. 2009

michel42 a dit :

enef g vais t'écrire (avec des larmes car ce que tu fait est trop beau… et me ressemble ….)

5 sept. 2009

Enef a dit :

Merci michel42!

9 sept. 2009

Poster un commentaire :